Dans le cadre d’un événement sur la performance énergétique, Speakerwise fait intervenir Jean Jouzel (Climatologue français & Prix Nobel) pour le compte d’EDF. Jean Jouzel a donné une conférence devant une centaine de personnes sur les conséquences engendrées par le changement climatique et a évoqué la nécessité d’aller vers une transition énergétique basée sur des énergies renouvelables mais aussi grâce à une meilleure efficacité énergétique.

Depuis ces 20 dernières années, les augmentations de température sont de plus en plus courante, en témoigne les derniers records de chaleur enregistrés sur toute la planète en cet été 2019. La raison de ces augmentations de température est principalement dû au rejet de gaz à effet de serre dans l’environnement, produit par les émissions d’énergies fossiles (l’industrie, les transports, etc). Ce réchauffement produit d’innombrables conséquences négatives sur notre planète et sur la qualité de vie des êtres vivants (fonte des glaces, montée des océans, augmentation des incendies, air pollué, problèmes de récoltes, inégalités, migrations, etc…).

La transition énergétique vise à diminuer les émissions d’énergies fossiles en utilisant des moyens de production d’énergie alternatifs et les enjeux sont énormes. Lors de sa conférence, Jean Jouzel a expliqué que la transition énergétique n’est pas source de décroissance et que c’est un vecteur d’emploi (entre 600 000 et 900 000 emplois). Il a tenu à alerter et à sensibiliser l’audience et a expliqué que rien n’était perdu d’avance. En effet il estime que nous avons encore une décennie pour initier un changement mais que cela ne se fera que par une réelle volonté des leaders politiques et économiques des grandes puissances mondiales.

Biographie de Jean Jouzel

Directeur de Recherche Emérite au CEA, Jean Jouzel a fait dans cet organisme l’essentiel de sa carrière scientifique largement consacrée à la reconstitution des climats du passé à partir de l’étude des glaces de l’Antarctique et du Groenland. Il a participé au titre d’auteur principal aux deuxième et troisième rapports du GIEC (organisation co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2007), dont, de 2002 à 2015, il a été vice-président du groupe de travail scientifique.

Il a présidé le Haut Conseil de la Science et de la Technologie (HCST) de 2009 à 2013. Il est auteur de plus de plus de 400 publications dont environ 300 dans des revues internationales à comité de lecture. Ses travaux ont été récompensés par des prix et distinctions, dont les médailles Milankovitch et Revelle, décernées respectivement par la Sociétés Européenne et Américaine de Géophysique.

Conjointement avec Claude Lorius, il a en 2002, reçu la Médaille d’or du CNRS. En 2012, il a reçu le Prix de la Fondation Albert II de Monaco et le Prix Vetlesen, considéré comme le «Nobel des Sciences de la Terre et de l’Univers».

Jean Jouzel est membre de l’Académie des Sciences, membre international de celle des Etats- Unis (NAS) et membre de l’Académie d’Agriculture. Il est membre du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) depuis 2011.

Il est Commandeur de la Légion d’Honneur et Commandeur de l’Ordre du Mérite.

Articles récents